Michel Nachez

Publications et ressources anthropologiques

Mon livre "Fin de l'Emploi - Pour les Humains ?..." est paru aux éditions Néothèque.

 

Fin de l'Emploi - Pour les Humains ?...C’est d’abord en invasion douce que les machines en « ique » (informatique, robotique…) se sont faufilées dans nos vies, dans nos entreprises et dans l’économie globale. Elles continueront à s’y imposer et, de toute évidence, l’invasion douce se durcit : en ce qui concerne l’emploi, de plus en plus les machines nous remplacent dans le travail. Quant à la net-économie : elle aussi contribue à éliminer des postes de travail et des emplois.

Oui : de façon massive, l’emploi est bien plus gravement menacé que ce que prétendent nos dirigeants, nous jetant de la poudre aux yeux sous forme d’allégations vagues et optimistes – mais irréalistes !…

Ce livre sort de ce « flou artistique » et il pointe et donne les vrais chiffres de la réelle catastrophe touchant à l’emploi. Car dans cette inévitable (r)évolution, les machines et les nouvelles technologies signeront largement la fin de l’emploi pour l’homme – et donc la perte de ses moyens d’existence. Dès lors, se pose cette question qui, de façon plus ou moins larvée hante nos sociétés :

Comment les millions de personnes qui sont sorties/vont sortir du marché de l’emploi du fait de ces innovations technologiques vont-elles pouvoir échapper à la pauvreté et gagner décemment leur vie ?...


Vous pouvez le télécharger gratuitement ici.


Mon livre Les Machines "Intelligentes » et l’Homme – Collaboration ? Conflit, Ou… fusion ?..." est paru aux éditions Néothèque. Cyberanthropologie Michel Nachez

Voilà quelques décennies qu’en invasion douce les machines en « ique » (informatique, robotique, bionique…) se sont faufilées dans nos lieux de travail, dans nos foyers – et certaines seront bientôt dans nos lits. L’ensemble de notre mode de vie va être de plus en plus marqué par le cyber : par l’omniprésence de machines de plus en plus « intelligentes »... Ce livre de cyberanthropologie étudie cette cohabitation « homme-machines » dans nombre de ses aspects, analyse et explore des questions qui hantent nos sociétés : comment évolue l’homo cyberneticus ? Et comment débusquer et pointer ce qui peut préfigurer l’avenir pour nos enfants ?...

  • Comment les jeux vidéo, en particulier ceux qui sont violents, influencent-ils nos jeunes qui y sont addicts ?...
  • De façon massive, l’emploi est bien plus gravement menacé que ce que prétendent nos dirigeants (nous jetant de la poudre aux yeux sous forme d’allégations optimistes mais irréalistes !) : jusqu’à quel degré les robots vont-ils réellement nous remplacer dans notre travail ?...
  • Comment évolueront les rapports amoureux et sexuels quand des créatures artificielles à forme humaine, bien plus belles et satisfaisantes pour beaucoup que les femmes ou les hommes de chair, rempliront leur office jusque dans l’intimité des lits ?...
  • Les machines « intelligentes » émergentes pourraient-elles initier la fin de l’humanisme, la perte de contrôle de l’homme sur lui-même et la tyrannie de la machine sur l’homme et sur la société ? Peut-on (ou pourra-t-on) se prémunir de tels risques (s’il n’est pas déjà trop tard !) ?…
  • La machine « intelligente » sera-t-elle l’avenir de l’homme ?... L’homme est fragile (et même obsolète pour certains !) : dans quelle(s) mesure(s) une « union » plus étroite homme-machine pourrait-elle être porteuse de positif aussi bien au niveau de l’individu que de l’espèce humaine ?

Ou bien faudrait-il envisager cette autre question : de l’être biologique ou de l’être artificiel, l’avenir appartient à qui ?...

Acheter le livre en version papier ou PDF


Ce site est dédié à mes publications et recherches en anthropologie et aux ressources de cours pour mes étudiants.

Après un long parcours dévolu au champ des mécanismes de la transe - avec une large part consacrée à l'anthropologie expérimentale -, je me spécialise depuis de nombreuses années dans le domaine de l'"anthropologie de la machine", c'est à dire tout ce qui relève des pratiques et représentations en relation avec les machines "intelligentes" : ordinateurs, réseaux, robotique - et comment ces machines et ces réseaux influent en retour sur les représentations du monde des utilisateurs - et les rites et mythes qui en découlent. C'est le champ d'une discipline annexe de l'anthropologie :  la cyberanthropologie

Pourquoi cet intérêt ? De nouveaux terrains ont émergés récemment dans la sphère du "virtuel", notamment, entre autres, ce que l'on appelle les communautés virtuelles. L'ethnologie a tardé à s'y intéresser pour des raisons diverses, principalement dues à l'idée que se font les ethnologues de la notion de terrain qui est avant tout, jusqu'encore très récemment, liée à la définition d'une aire matérielle, d'un territoire physique. L'idée d'étudier des personnes qui partagent un lieu virtuel semblait donc aller à l'encontre de l'objet de la discipline. Mais en y regardant de plus près et en recadrant la définition de ce qu'est un petit groupe, c'est-à-dire un ethnos, on constate que l'ethnologie peut et se doit d'investir ces champs d'études.  D'autant plus que :

  • les ethnologues utilisent les ordinateurs et le réseau Internet dans le cadre de leur travail.
  • les peuples traditionnels se sont rendu compte que le web était un moyen formidable pour leur défense et leurs revendications
  • et, pour finir, toutes sociétés sont touchées par ces technologies.

Aujourd'hui, la question ne se pose plus guère. Car l'ethnologie possède les meilleures méthodes et outils pour investir ces terrains émergeants. Mais nous n'en sommes qu'aux prémisses, et il convient de réfléchir et d'adapter nos techniques d'enquêtes et de recherches de terrain aux spécificités des univers virtuels. En gardant bien à l'esprit que les mondes numériques évoluent sans cesse, que les technologies informatiques et les logiciels sont de jour en jour plus performants et qu'ainsi, l'ethnologue du virtuel, le cyberanthropologue, se doit d'être évolutif, adaptable, au fait des technologies informatiques... Un challenge de plus pour notre discipline.

 

Je vous laisse maintenant découvrir le contenu de ce site...